Environnement / Marées vertes / Le programme d'actions Mise à jour le
02/04/2008

Le programme d'actions s’articule autour de 5 volets :

 

   ¤ Volet 1 : Réduction des pollutions azotées d’origine agricole

   ¤ Volet 2 : Aménagement et gestion de l’espace

   ¤ Volet 3 : Réduction des pollutions azotées d’origine non agricole

   ¤ Volet 4 : Animation, communication et évaluation

   ¤ Volet 5 : Suivi et gestion des marées vertes

 

Le programme d’actions proposé chaque année nécessite la mise en œuvre de moyens. Les objectifs seront fixés et évalués chaque année pour assurer la bonne mise en œuvre des actions, ils s’appuieront sur les résultats et bilans de l’année achevée.

 

Volet 1

1.1- Les actions agricoles

 

Elles sont à la fois collectives et individuelles, afin de maintenir une dynamique locale sur le bassin versant, par des échanges et tout en accompagnant individuellement les agriculteurs. Pour contribuer à l’objectif général, l’objectif du programme sur le volet agricole est d’aboutir à une diminution des risques de fuites d’azote de la parcelle vers le milieu naturel, pour l’ensemble des agriculteurs. Il induit une évolution des pratiques agricoles, qui demande un engagement fort et de la technicité de la part des acteurs concernés, et qui permettra d’agir à plus ou moins long terme sur la diminution des flux d’azote rejetés aux exutoires des cours d’eau.

 

1.2- Le contrat d'engagement individuel, CEI

 

Le contrat d'engagement individuel, basé sur le volontariat, lie l’agriculteur et la CCPCP pour une durée minimale de 2 ans, sur des objectifs d’amélioration de pratiques concourant à la réalisation des objectifs du programme bassin versant du Porzay.

 

Suite à la réalisation d’un point de situation de l’exploitation avec un conseiller agricole, l'agriculteur s'engage sur des objectifs de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et adaptés au projet de son exploitation. La CCPCP s'engage, quant à elle, à mettre à disposition de l’agriculteur les outils techniques et financiers nécessaires à cette évolution.

 

Engagement de l’agriculteur

Outils d’accompagnement (aide technique et aide financière)

Amélioration des pratiques agricoles, dont la fertilisation

Formation au plan de fumure N, P, K; Analyses des déjections; Pesées d’épandeurs; Reliquats azote; Analyses de terres; Meilleure répartition des effluents; Couverture des sols l’hiver

Accompagnement des programmes réglementaires

Mise aux normes PMPOA; Résorption

Participation collective

Mise en place d’essais et démonstrations; Fermes-témoins; Parcelles-témoins; Groupes thématiques d’agriculteurs

Aménagement de l’espace

Bandes enherbées; implantation entretien de haies et de talus

Evaluation des pratiques et de leur évolution au cours du contrat

Indicateurs de suivi

 

 

Un des atouts majeurs du CEI est la possibilité pour l’agriculteur de bénéficier d’un accompagnement technique gratuit par un conseiller agricole, tout au long de la durée de son contrat.

Volet 2 : aménagement et gestion de l'espace
2.1- Les actions à entreprendre

Pour lutter contre les pertes d’azote vers le milieu naturel, des mesures de rétention et curatives sont nécessairement complémentaires aux mesures à la source et préventives.

- Zones humides : conserver et améliorer le potentiel épurateur des zones humides et des fonds de vallée (première réalisation : aménagement du marais de Kervigen),

- Aménagement bocager et entretien : limiter les phénomènes de ruissellement, de lessivage et d’érosion, par l’adaptation de l’occupation des sols, notamment en bordure de cours d’eau et en fonds de vallées.

 

2.2- Le marais de Kervigen


Le bassin versant du Kerharo, qui couvre une superficie de 46 km² sur la plaine du Porzay, présente à son exutoire un marais littoral : le marais de Kervigen (cf photo).
C'est un site exceptionnel pour la lutte contre les algues vertes, de part son emplacement sur le sous-bassin versant du Kerharo et les capacités épuratoires de sa roselière. Il est situé sur les communes de Ploéven et Plomodiern. Il s'est développé en arrière du cordon dunaire, qui le sépare de la plage de Kerviguen. Au sud, le marais est traversé d'est en ouest par le ruisseau du Kerharo, qui sert de limite communale, avant de se jeter dans la mer de la baie de Douarnenez.

 

La description du site et des travaux réalisés sur ce site est présentée dans le bulletin communautaire de juin 2004 (disponible au siège de la CCPCP). 

 

Volet 3 : assainissement

La loi sur l’Eau du 3 janvier 1992 oblige les communes à définir un plan de zonage d’assainissement avant le 31 décembre 2005. Les communes doivent s’engager à définir une stratégie pour l’amélioration de l’assainissement individuel, semi collectif et collectif. Les communes devront mettre en place un service public d’assainissement non collectif d’ici le 31.12.2005. Par le biais du programme bassin versant, le particulier sera sensibilisé à sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement, à l’échelle de son habitation.

 

Volet 4 : animation, communication et évaluation
  • Information auprès du grand public et animation auprès des scolaires
  • Diffusion de bulletins d’information générale
  • Suivi de la qualité de l’eau par des mesures mensuelles de débits et des concentrations
  • Bilan annuel des actions entreprises, avec renseignement d’indicateurs
CCPCP - QUAI ROBERT ALBA – BP 43 – 29150 CHATEAULIN
Création : atelier-expert Tel 02 98 16 14 00 - Fax 02 98 86 36 46 - E-mail ccpcp@wanadoo.fr